Vous avez – peut-être – un message

Email-Invitation_G2

Juin 2019

Nous avons commencé à inviter massivement par email les enfants des participantes de l’étude d’origine (E3N) à rejoindre l'étude familiale E3N-E4N.                                                               

En effet, certaines femmes E3N nous ont communiqué, en 2011, les coordonnées de leurs enfants. Nous invitons par email ceux dont nous avons l’adresse électronique. Sachez que pour assurer le bon acheminement de ces messages, nous utilisons un outil de mailing spécifique dont l'adresse d'expédition est « noreply@ms.contactevery.one ». Ces mails vous invitent à vous inscrire directement sur notre plateforme web E4N Voozanoo.

Depuis octobre 2018, 5 600 participants de la deuxième génération, informés par leur mère, se sont inscrits à l'étude familiale E3N-E4N et ont commencé à remplir leurs questionnaires. Ces premières inscriptions nous ont permis d'améliorer la plateforme de l'étude en la rendant plus robuste et plus simple d’utilisation. Avec ces prochaines invitations, l’inclusion de la deuxième génération prendra son rythme de croisière.

Entrez sans carton d’invitation

N'attendez surtout pas d’être invités pour rejoindre l'étude ! Tous les enfants des participantes E3N sont les bienvenus. Mieux, vous êtes attendus. Et comme nous ne connaissons pas le nom et les coordonnées de chacun d’entre vous, nous avons besoin de votre collaboration. Si vous êtes motivés, signalez-le nous en vous  préinscrivant sur notre site. Cette étape est indispensable pour que nous vérifiions votre lien de filiation avec une participante E3N avant de vous envoyer votre identifiant.

En attente de votre identifiant ?

Certains d’entre vous se sont peut-être déjà préinscrits et attendent de recevoir leur identifiant. Parfois, nos e-mails d'invitation sont considérés comme indésirables et n'arrivent pas à bon port. Si vous attendez de nos nouvelles, dites-le nous à contact@e4n.fr, nous vous renverrons alors votre identifiant.

La cohorte familiale descend ainsi d’une branche dans l’arbre généalogique. La génération des grands-parents est presque au complet. Aux 100 000 femmes qui participent à l’étude E3N depuis près de 30 ans s’ajoutent 18 000 hommes, pères d’un ou plusieurs de leurs enfants. L’objectif est de rassembler 50 000 membres de la deuxième génération.

Intéressé ?

J'ai reçu un email ou un courrier d'invitation avec mon identifiant :

J'active mon compte

Je n'ai pas d'identifiant:

Je me préinscris