Etudes en cours

Numérique et santé

Pionnière de l’e-épidémiologie, l’étude familiale E3N-E4N intègre des méthodes novatrices, comme l’utilisation d’objets connectés qui mesurent l’activité physique et le temps de sommeil. Une étude pilote s’appuie sur des montres connectées pour étudier l’influence de l’activité physique et du sommeil sur le bien-être psychologique après un cancer.

Un questionnaire sur les usages des applications et objets connectés en lien avec la santé doit aussi permettre de décrire comment ces outils sont utilisés en France et d’étudier leur influence potentielle sur la santé.

>> En savoir plus sur le volet « numérique et santé »

Covid-19 et confinement : l’étude SAPRIS

Les principales cohortes françaises, dont l’étude familiale E3N-E4N, ont joint leurs forces pour étudier la covid-19 et le confinement pour en mesurer les dynamiques sanitaires, médicales et socio-économiques.

>> En savoir plus sur SAPRIS

Pour une partie des volontaires, les questionnaires ont été complétés par des tests sérologiques. Ce volet, appelé SAPRIS-SERO, a permis l’analyse de plus de 100 000 échantillons de sang provenant de toute la France pour étudier par exemple les facteurs de risque de l’infection ou la persistance de l’immunité contre le virus.

>> En savoir plus sur SAPRIS-SERO