Confidentialité et sécurisation des données

Thumbnail

Toutes les précautions ont été prises pour garantir la confidentialité absolue des données que les volontaires acceptent de transmettre à l’étude E4N.

1. Confidentialité et anonymat

Dans le cadre d’une étude épidémiologique, un principe est fondamental : les informations communiquées par les volontaires sont strictement confidentielles. Dans la mesure où l’intérêt de la cohorte E4N réside dans un suivi sur une très longue durée des participants, elle ne peut cependant pas être strictement anonyme, puisque l’actualisation des données exige que les questionnaires d’un même participant puissent être reliés entre eux. En outre, il faut être en possession des coordonnées des participants pour pouvoir les contacter par courrier postal (envoi de questionnaires, kit salive, etc.), par email, voire par téléphone. Il est donc indispensable de mettre en place et de garantir des procédures hautement sécurisées pour le recueil, le stockage et le transfert des données.

L’équipe en charge de l’étude E4N a toutes les compétences nécessaires pour gérer des données confidentielles selon les règles des Bonnes Pratiques Scientifiques de l’Association Des Epidémiologistes de Langue Française (« Recommandations en Epidémiologie de l'Adelf ») et elle a par ailleurs acquis une expertise solide avec 25 ans de gestion des données de la cohorte E3N.

2. Confidentialité et sécurisation des données

Pour assurer la sécurisation de ces données, l’équipe E4N attribue aléatoirement un numéro unique (identifiant E4N) à tous les volontaires de la cohorte E4N. Dans une première base de données se trouvent l’identité et les coordonnées des volontaires, ainsi que leur identifiant E4N. Cette base de données est la seule à faire le lien entre le nom des participants E4N et leur identifiant E4N. Elle est installée sur un serveur indépendant, isolé du reste de l’infrastructure informatique. Son accès est limité aux seuls membres habilités de l’équipe de recherche E4N.

Une seconde base de données, celle à partir de laquelle les recherches de l’équipe sont menées, rassemble toutes les données épidémiologiques de la cohorte E4N. Les réponses aux questionnaires successifs sont rattachées à leur identifiant E4N, sans aucune indication nominative. Ce dispositif assure une exploitation, à des fins statistiques et épidémiologiques, complètement confidentielle des données de l’étude E4N par les chercheurs autorisés à les exploiter.

Les données ainsi collectées sont stockées sur des serveurs sécurisés agréés pour l'hébergement des données de santé, à Gustave Roussy, et bénéficient de tous les outils de protection de l’hôpital, qui gère en permanence des données médicales sensibles.